En cas d'urgence

  •  Appelez le 17 pour une intervention de la police
  • Signalez par sms au 114 ou en ligne
    Ces numéros d’urgence sont gratuits et peuvent être composés à partir d’un téléphone fixe ou portable, même bloqué ou sans crédit.
  • Pour obtenir des informations et être accompagné, appelez le 3919, numéro d’écoute national, destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés.
    Appel anonyme et gratuit du lundi au dimanche : de 9h00 à 22h00 du lundi au vendredi et de 9h00 à 18h00 samedi, dimanche et jours fériés

Accompagnement transversal

Pour permettre une guérison durable, La Maison des femmes propose des groupes de parole, des ateliers psychocorporels et d'amélioration de l'estime de soi.

Accompagnement transversal

À La Maison des femmes, chaque patiente bénéficie d’un accompagnement personnalisé, adapté à sa situation. Cet accompagnement est individuel, mais également collectif grâce aux groupes de paroles, aux ateliers psycho-corporels et d’amélioration de l’estime de soi. Les accompagnements collectifs sont prescrits par les soignants et sont considérés comme des soins à part entière.

Aide aux femmes en difficulté : des groupes de parole pour sortir de l’isolement

Les patientes de La Maison des femmes ont accès à des groupes de parole mensuels, dont l’objectif est de libérer la parole des victimes, de partager leurs savoir-faire et de rompre avec l’isolement. Ces groupes de parole font partie intégrante du processus de soin.

La violence est une expérience assez partagée, et pourtant toutes les femmes qui en sont victimes pensent qu’elles sont seules au monde à vivre ce calvaire. Dans les groupes de parole, elles se rendent compte qu’elles vivent des choses similaires, et prennent petit à petit conscience qu’elles ne sont pas responsables de cette violence.
Ghada Hatem, médecin-cheffe de La Maison des femmes

La Maison des femmes propose à ce jour 4 groupes de parole mensuels, chacun animé par des professionnels spécialisés et pouvant accueillir entre 10 et 15 femmes :

Groupe Excision, animé par un chirurgien et un anthropologue
Groupe Violences conjugales, animé par une sage-femme et une conseillère conjugale
Groupe Violences sexuelles, animé par une sage-femme et une psychologue
Groupe Inceste, animé par une sage-femme et une psychologue

J’ai pu rencontrer d’autres femmes victimes de violences, ce qui m’a aidée à ne pas me sentir seule dans cette épreuve, durant ma phase de reconstruction
Gabrielle*, ancienne patiente de La Maison des femmes

Aide aux victimes : des ateliers psycho-corporels et d’amélioration de l’estime de soi pour se redécouvrir 

La prise en charge collective de La Maison des femmes s’organise également autour d’un programme riche d’ateliers psycho-corporels et d’amélioration d’estime de soi. Ces temps d’activité collective viennent compléter le parcours de soins en permettant aux participantes, entre 5 et 15 femmes selon les ateliers, de sortir de l’isolement, de développer de nouvelles compétences et d’avoir un lieu d’expression dédié.

On rencontre des femmes qui sont très meurtries, et qui n’ont pas conscience qu’elles existent, qu’elles sont quelqu’un.
Clémentine du Pontavice, animatrice de l’atelier « Réparer l’intime »

La Maison des femmes en propose aujourd’hui 7 :

• L’atelier « Réparer l’intime », animé par l’illustratrice et créatrice de bijoux Clémentine du Pontavice, et la photographe Louise Oligny : dans cet atelier, les femmes créent un bijou avec le matériel proposé. Cette première étape les aide à comprendre qu’elles peuvent réaliser quelque chose par elles-mêmes, de leurs mains, et que leur corps peut être un outil de création et non un réceptacle des violences. Les participantes sont ensuite photographiées et invitées à dessiner leur portrait, un pas de plus dans la réappropriation de leur corps.

• L’atelier « Danse orientale », animé par Emmanuelle Rigaud, metteur en scène et chorégraphe: cet atelier de danse est un moment de détente et de lâcher-prise qui aide les patientes à prendre conscience de leur corps. L’atelier commence par un état des lieux et un auto-massage. Les femmes apprennent à faire bouger chaque partie de leurs corps, avant de terminer par un exercice de danse libre qui leur permet d’exprimer leur créativité pleinement et librement.

• L’atelier « Théâtre », animé par Nadine Naous, metteur en scène et réalisatrice : l’objectif de cet atelier est d’offrir un espace de parole et d’expression dans un but thérapeutique. Après la lecture d’une scène de théâtre ou à partir de suggestions des participantes, chaque femme interprète le rôle qui lui a été attribué.  En 2019, plusieurs participantes ont préparé, avec le metteur en scène Luca Giacomoni et des comédiennes professionnelles, le spectacle « Métamorphoses » présenté au Théâtre de la Tempête à Vincennes.

• L’atelier « Karaté », organisé par l’association Fight for dignity : créée en 2017 par Laurence Fischer, triple championne du monde de karaté, Fight for Dignity vient en aide aux femmes victimes de violence grâce à des séances de karaté adaptées à leur traumatisme. Avec une pratique inédite et interdisciplinaire, les ateliers permettent aux femmes de se réapproprier leur corps et de retrouver confiance en elles. Cet atelier est particulièrement adapté aux victimes de violences sexuelles.

• L’atelier « Français», animé par une équipe de bénévoles : destiné aux patientes étrangères et/ou analphabètes, il propose des exercices de lecture, d’écriture et de mathématiques, mais aussi des temps d’échanges. Les femmes y apprennent des choses pratiques pour leur autonomie au quotidien : se présenter, lire l’heure, compter pour les courses…

• L’atelier « Percussions », animé par Mélanie Therbault, psychologue clinicienne et art-thérapeute : cet atelier a pour but de permettre une expression tant corporelle que rythmique. Il est aussi un moyen de prendre possession d’instruments, parfois interdits aux femmes dans certaines cultures, et de se réapproprier son corps à travers différents exercices de groupe.

• L’atelier « Beauté » : un temps de bien-être proposé par des professionnels de la coiffure et de la beauté. Cet atelier est soutenu par de nombreux partenaires et marques du secteur de la beauté, notamment la fondation L’Oréal et la marque de produits capillaires Shaeri.

Participer à un groupe de parole ou à un atelier à La Maison des femmes

Nos groupes de parole et ateliers, véritables outils thérapeutiques, sont exclusivement proposés aux femmes dans le cadre de leur parcours de soins. Le nombre de places est limité et l’inscription se fait auprès du secrétariat médical de La Maison des femmes.

Vous avez des questions sur notre accompagnement transversal ? Contactez les équipes de La Maison des femmes par email à l’adresse contact@lamaisondesfemmes.fr.

Partager