01 42 35 61 28
1, chemin du Moulin Basset
93205 Saint-Denis
contact@lamaisondesfemmes.fr

La Maison des femmes

Une maison, à Saint-Denis, pour accueillir toutes les femmes vulnérables ou victimes de violence.

Missions & actions


Face à ces chiffres accablants, nous avons souhaité apporter une réponse concrète, pragmatique : inaugurée en juin 2016, à l'entrée du Centre Hospitalier Delafontaine, la Maison des femmes accueille toutes les femmes vulnérables ou victimes de violence. Ouverte directement sur la rue, elle offre un accueil confidentiel et sécurisé.

De la demande de contraception en passant par l'IVG, les soins autour d’une excision, d’un viol ou de violences physiques ou psychologiques, dans le cadre familial, conjugal ou autre, nos équipes offrent les soins les plus adaptés et les plus actuels. Un large réseau de partenaires et diverses permanences associatives nous permettent d'orienter les patientes en fonction de leurs besoins, tout en privilégiant la coordination de leurs parcours.

L'équipe


Sage-femme coordinatrice : Mathilde Delespine

Médecin-chef : Dr. Ghada Hatem


Unité Planning familial


Unité Mutilations Sexuelles Féminines (MSF)


Unité d'Accueil Violences

Tous les jours sans rendez-vous, des professionels sont disponibles :


Groupes de parole : Inna MODJA, artiste

Consultations femmes victimes de violence : Mathilde DELESPINE, sage-femme

Consultations femmes victimes d'incestes et d'agressions sexuelles : Estelle KRAMER, sage-femme

Consultations pédiatriques : Dr. Nuha SEMAAN

Informations pratiques

Vous avez besoin d'une consultation pour :

Les consultations ont lieu du lundi au vendredi, de 9h à 17h.

Cliquez ici pour télécharger le flyer récapitulant l'offre de services et les informations pratiques.


Planning familial et IVG

Le Centre de Planification Familiale comprend une équipe de médecins, conseillères conjugales, infirmières, aide-soignantes et assistantes sociales dont la mission est de prendre en charge les problématiques de contraception, d'infection sexuellement transmissible et les femmes en demande d’interruption volontaire de grossesse. Il offre le choix des différentes méthodes : chirurgicale (anesthésie générale ou locale) ou médicamenteuse. Il assure également le suivi de la contraception et le dépistage des infections sexuellement transmissibles.


Unité de soins pour les femmes victimes de violences conjugales et intrafamiliales (mariage forcé notamment)

L’unité est composée d’une sage-femme spécialisée, d’une psychologue spécialisée, d’une assistante sociale, d’un médecin légiste. Elle permet un accompagnement global en s’appuyant sur le rythme et les possibilités de la femme pour faire évoluer sa situation. Elle est présente aux différentes étapes de la femme dans son parcours de sortie des violences et de guérison. Elle appuie son travail sur la/les permanence(s) juridique(s) du CIDFF (lien hypertexte pour la page permanence) assurée(s) par des juristes spécialisés pour les femmes victimes. L’unité coopère également étroitement avec l’association SOS Femmes 93 (lien hypertexte pour la page permanence) qui permet un accueil collectif des femmes victimes de violences conjugales.


Unité de soins pour les femmes excisées

Notre unité de prise en charge des femmes excisées a reçu le label "Centre Fleur du Désert". À ce titre, nous sommes soutenus par la Fondation Fleur du Désert et travaillons en collaboration avec les autres centres européens (Berlin, Amsterdam, Stockholm).

L’unité de prise en charge des femmes excisée est composée d’une psychologue, d’un sexologue, de sages femmes et de chirurgiens formés directement par le Docteur Pierre Foldès.

Le parcours de soin explore l'ensemble des problématiques, et propose notamment une reconstruction clitoridienne.

Notre centre a reçu le soutien de la Chaire de l'UNESCO "Santé Sexuelle & Droits Humains" et du GAMS.


Unité de soins pour les femmes victimes de viols et d’agressions sexuelles

L’unité est composée d’un médecin et d’une sage-femme spécialisée, d’une psychologue spécialisée, d’une assistante sociale, d’un médecin légiste. Elle permet un accompagnement global en s’appuyant sur le rythme et les possibilités de la femme pour faire évoluer sa situation. Elle est présente aux différentes étapes de la femme dans son parcours de sortie des violences et de guérison. L’unité coopère avec le Collectif Féministe contre le viol qui accompagne les femmes victimes de viols et de violences sexuelles depuis 40 ans.


Unité de soins pour les femmes victimes d’incestes

L’unité est composée d’une sage-femme spécialisée, d’une psychologue spécialisée, d’une assistante sociale, d’un médecin légiste. Elle permet un accompagnement global en s’appuyant sur le rythme et les possibilités de la femme pour faire évoluer sa situation. Elle est présente aux différentes étapes de la femme dans son parcours de sortie des violences et de guérison. L’unité coopère avec l’association AIVI qui accompagne les personnes victimes d’incestes depuis 2000.


Accompagnement d’une femme enceinte

L’équipe de la maison des femmes travaille en coopération étroite avec la maternité. Ainsi la période de grossesse est tout à fait compatible avec l’accès à l’offre d’accompagnement de notre structure.

Accès par les transports en commun

Tramway
Ligne T1 — arrêt Hôpital Delafontaine

Bus
Ligne  153  ou  253  — arrêt Marville

Métro
Ligne 7 — descendre à l'arrêt La Courneuve puis prendre le tramway T1 jusqu'à l'arrêt Hôpital Delafontaine.
Ligne 13 — descendre à l'arrêt Basilique Saint-Denis puis prendre le bus  153  ou  253  jusqu'à l'arrêt Marville.

RER
Ligne D — descendre à l'arrêt Saint-Denis puis prendre le tramway T1 jusqu'à l'arrêt Hôpital Delafontaine.

Accès en voiture

Depuis l'autoroute A1, prendre la sortie n°3 (Pierrefitte, Beauvais).
Le parking visiteurs est situé rue du Docteur Delafontaine.

Plan

La Maison des femmes
1, chemin du Moulin Basset
93200 Saint-Denis
FRANCE

Téléphone

01 42 35 61 28

Email

contact@lamaisondesfemmes.fr

Sensibilisée aux difficultés que rencontrent les femmes à différents moments de leur vie, l’équipe médicale et soignante de la maternité du CHU de Saint-Denis a créé un lieu d’accueil et d’orientation pour toutes les femmes victimes de violences, quelle qu’en soit la nature.


Contexte

Les situations de détresse sont particulièrement fréquentes dans le département de Seine Saint-Denis en raison de la précarité extrême qui touche davantage les femmes migrantes, les femmes en situation administrative difficile, les femmes en rupture de liens sociaux et familiaux. Notre Centre de Planification Familiale, en première ligne pour accueillir ces patientes, n’est pas en mesure de répondre à la problématique plus spécifique des violences sexuelles et mutilations. Il enregistre depuis 2 ans une augmentation du nombre d’IVG de 21%, et des consultations de 50%. A cela s’ajoutent 20 à 30 passages impromptus par jour pour divers avis et conseils - chiffre en constante augmentation. Un projet d’envergure nous a semblé indispensable à élaborer.


Une priorité nationale

Notre projet s’inscrit dans une démarche nationale, en parfaite adéquation avec les engagements pris par le Ministère de Droits de la femme qui « a fait de la lutte contre toutes les violences faites aux femmes une priorité. Ces violences s’inscrivent dans un continuum, qui trouve sa source dans les stéréotypes de genre et qui se prolonge jusqu’aux crimes sexuels et aux meurtres conjugaux. Face aux violences, nous déployons une réponse globale dont les principes ont été arrêtés lors du comité interministériel aux droits des femmes du 30 novembre 2012 et qui se met en œuvre depuis 2012, au plan institutionnel, par des textes, mais aussi par des réalisations concrètes. »


Le projet Maison des femmes

Il s’agit d’une structure individualisée ouverte « sur la rue » autant que sur l’hôpital permettant un accès direct et discret. La proximité géographique et le lien technique rapide avec les soins spécialisés offerts par l’hôpital sont un élément essentiel de la qualité et de la pertinence de ce projet. Lieu unique, lien entre la ville et l’hôpital, il favorise les synergies avec les structures existantes tant les services cliniques que les associations du secteur.


L’équipe soignante a travaillé avec un cabinet d’architectes pour élaborer un projet emblématique, symbolisant le concept de maison chaleureuse, respectueuses du bien–être des femmes et de la sérénité des soignants. Les plans répondant à l’ensemble des besoins: bureaux de consultations et d’entretiens, locaux d’accueil, secrétariat, salle de réunion pour les groupes de paroles, local dédié aux IVG médicamenteuses. Ce projet a été co-financé par certaines mairies du territoire, le Conseil Régional, le Conseil Départemental, le député, ainsi que par différentes fondations privées (Kering, Elle, Raja, l’Oréal, Terres Plurielles, Vente-Privée, Pièces Jaunes, Ponticellli, Air France, Aéroport de Paris, Roche).


Organisation des prises en charge au sein de la structure

La Maison des femmes comprend 2 pôles, un pôle "Planning familial" et un pôle "Prise en charge des femmes vulnérables". Les professionnels intervenant dans la structure sont pour la plupart déjà en poste et financés par l’hôpital.

Ces 2 pôles permettent de répondre à l’ensemble des missions traditionnellement dévolues à un planning familial :

Différentes consultations spécifiques sont planifiées : violences conjugales, mutilations, viol et inceste… et permettront d’intégrer les femmes dans des parcours de prise en charge médico-psycho-sociales.

La présence d’associations déjà impliquées au niveau des villes est en cours d’organisation, et la sage-femme coordinatrice déjà en poste est le garant de la coordination des parcours.


Perspectives

Inauguration de la Maison des femmes

La Maison a ouvert ses portes le 11 juillet 2016, et son financement est pratiquement achevé.

Notre objectif à moyen terme est de pérenniser le fonctionnement de la structure, en finançant les professionnels indispensables pour compléter l’équipe et assurer l’ensemble de nos missions : psychologue, sexologue, assistante sociale, diététicienne, sage-femme d’accueil, etc. Nous souhaitons également accompagner le travail de l’équipe par des actions d’analyse de pratiques et de soutien.

Notre ambition à plus long terme est d’assurer une évaluation concrète de l’efficacité de cette structure afin d'en démontrer l'efficacité et d'en garantir la pérennité, de proposer des formations pour les professionnels de l'ensemble du territoire français et d'en faire un plaidoyer auprès des politiques.

G. Hatem et M. Delespine - Juillet 2016


Media

VICE News • Un refuge pour femmes unique en son genre
ELLE • Réparer la souffrance des femmes: reportage à la Maison des Femmes à Saint-Denis
Le Parisien • Saint-Denis : Le docteur Hatem, ange gardien des femmes
France Musique • Ocora Couleurs du Monde
Revue de presse (jusqu'à août 2016)
Libération • La maison des femmes à l'écoute de toutes
Grazia • Une héroïne moderne
Cheek Magazine • Inna Modja, Marraine de la nouvelle Maison des femmes de Saint-Denis
France Bleu • Les premières patientes accueillies à la Maison des femmes de Saint-Denis (texte + audio)
Paris Match • Une maison pour les femmes victimes de violences à Saint-Denis
Le Point • Seine-Saint-Denis : l'héroïne des femmes brisées
Le Monde • Ce que vivent les femmes
ARTE • Interview du Dr. Ghada Hatem-Gantzer (vidéo)
ARTE • Bientôt une maison des femmes à Saint-Denis (vidéo)